Le dépouillement

Au moment du dépouillement, tous les bulletins sont décryptés. Pour ce faire, la clé de décryptage est reconstituée grâce aux fragments qui ont été confiés aux membres du bureau lors de l'ouverture. L'asymétrie du cryptage garantit que les opérations de cryptage ayant permis la mise dans l'urne des bulletins, ne permettent pas de faire le chemin inverse. Il faut impérativement la clé de décryptage complète.


Le dépouillement et le calcul des résultats se font ensuite automatiquement, il n'y a ainsi aucun risque d'erreur.

De nombreuses données des 4 systèmes indépendants sont centralisées pour être comparées. Le décompte des voix est affiché via des histogrammes.

 

A la fin du dépouillement les résultats sont affichés et les CERFA automatiquement produits. Enfin, le système fait les vérifications de la protection anti-bourrage, ce qui permet d'avoir la garantie technique et psychologique que l'ensemble des bulletins sont issus d'une identification légitime contrôlée par deux parties indépendantes.